Miel de forêt d'Ardèche

localisation : 44° 46' N | 4° 34' E

Récolté dans le secret des sous-bois ardéchois, à l’ombre des châtaigniers centenaires, ce miel rare, fruit d’un cycle de floraison remarquable, n’est produit que tous les trois ans. Cette confiserie du temps des forêts primaires est un miel de dégustation par excellence. Il étonne par sa texture crémeuse, la gourmandise de ses arômes de crème de marron et de caramel.

Série limitée à 1 200 pots

175G | Récolté en France

Détails

25,00 €

FICHE TECHNIQUE

FLEURS: Châtaignier, Laurier de St-Antoine

Ils savaient trouver dans la nature les matières premières nécessaires à leur art. L’ocre était dans les rivières sous forme de galets, qu’ils broyaient en poudre ; ils tiraient le charbon du bois des pins sylvestre, du crin des chevaux sauvages ils faisaient des pinceaux. En ces temps glaciaires, les monts d’Ardèche étaient recouverts de sapin comme d’une fourrure épaisse.

Ils peuplaient ces forêts sombres, ce pays où la foudre fait germer la pierre, où les pitons, pareils à des tours ruinées, commandent aux gorges. Ces hommes vivaient il y a 36000 ans. Ils connaissaient le feu. Toujours, dans leurs contes, ils se rappelaient les grands rhinocéros, les panthères des neiges ; ils dessinaient. Leurs grottes étaient des sanctuaires. Dans l’obscurité, les formes naissaient sous leurs doigts ivres de mystère, ils maîtrisaient la perspective et l’estompe. En 1994, la caverne du Pont d’Arc révéla leur existence, leur perception de la nature vierge dont ils dépendaient: une constellation de points rouges, une fresque où des dizaines de chevaux paraissent s’envoler, l’empreinte d’un pied d’enfant moulé dans l’argile.

C’est ici, dans une vallée d’Ardèche, que nous retrouvons la trace...

NOS AUTRES MIELS